La médecine géroscientifique de demain cible directement la biologie du vieillissement.  Le vieillissement est le principal facteur de risque du déclin fonctionnel et des maladies chroniques liées à l’âge.

Comme le suggère la théorie de la géroscience, en agissant sur le vieillissement biologique à l’origine des maladies liées à l’âge (démence, diabète, cancer, maladies cardiaques) et du déclin fonctionnel, nous pouvons rester plus longtemps en bonne santé et actifs sur le plan fonctionnel. En d’autres termes, les efforts de prévention qui s’attaquent au vieillissement biologique sont basés sur une perspective systémique plutôt que sur une maladie unique – où la biologie du vieillissement fait partie intégrante du déclin fonctionnel et des maladies multiples, et où la prévention peut être gérée avant le début des maladies chroniques et de l’invalidité.

 

L’IHU HealthAge mettra en place un cadre et une plateforme internationaux pour relier les essais cliniques qui testent les nouveaux médicaments de gérontologie.  Cette plateforme tire parti de l’expertise toulousaine en matière d’essais à petite, moyenne et grande échelle. En outre, la plateforme s’appuie sur le leadership de l’équipe en matière de lignes directrices internationales pour définir un ensemble de variables de résultats (tests) afin de comparer l’efficacité des interventions sur la biologie du vieillissement entre les essais. En outre, la plateforme d’essai comprendra une biobanque d’essai pour valider les nouveaux biomarqueurs du vieillissement en réponse aux nouveaux traitements et, dans une plateforme préclinique, testera la causalité des nouvelles interventions dans les modèles animaux INSPIRE de Toulouse.